MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE

Mesures d’accompagnement

En plus des allocations d’une valeur de 144 000 F CFA par an (à raison de 36 000 F CFA par trimestre), le projet assure un suivi régulier des familles bénéficiaires, à travers des mesures d’accompagnement pour les aider à mieux gérer l’argent reçu et s’assurer qu’au bout de trois (03) ans, les bénéficiaires puissent sortir de leur situation de précarité.

Deux (02) paquets de mesures sont actifs :

  • la sensibilisation au renforcement du capital humain sur les pratiques familiales essentielles et l’accès aux services sociaux;
  • l’appui au renforcement de la productivité, capitalise, sur l’encadrement des Activités Génératrices de Revenu (AGR) existantes. Ledit encadrement intègre la consolidation de cet axe en tenant compte des chaines de valeurs ou des connexions avec les dynamiques des marchés locaux.

Ainsi, des sessions d’information, de formation et de sensibilisation sur les pratiques familiales essentielles sont organisées à l’attention des concernés par plusieurs travailleurs sociaux formés en la matière, qui ont la charge de les visiter régulièrement et de leur donner les conseils utiles. Car recevoir les transferts monétaires, implique des obligations telles que la scolarisation et la vaccination des enfants, les consultations prénatales, la déclaration des naissances, la facilitation de l’accès aux soins de santé, l’amélioration de l’alimentation, l’établissement de pièces d’identité etc. Il s’agit également de : (i) l’encadrement des bénéficiaires pour une meilleure appropriation du mécanisme et une gestion rationnelle des allocations ; (ii) la promotion de l’entreprenariat/renforcement des capacités des initiatives existantes, notamment celles de bénéficiaires constitués en groupements et (iii) la connexion aux marchés locaux (création/renforcement de chaines de valeurs existantes).

Cet encadrement de proximité visant l’inclusion sociale des bénéficiaires, de même que leur autonomie financière est assuré par des travailleurs sociaux, diplômés non fonctionnaires de l’Institut National de Formation Sociale (INFS), formés et déployés en complément des travailleurs sociaux fonctionnaires au sein des services d’action sociale des zones de mise en œuvre du projet.

Dans la perspective d’une efficacité dans l’exécution de leur cahier de charges, ces derniers reçoivent un renforcement de capacités en matière de réponse à certaines problématiques socio-économiques et en lien avec les objectifs assignés. A ce jour, ils ont vu leurs capacités renforcées en en matière d’initiation d’Activités Génératrices de Revenus (AGR), de gestion du budget familial et de création et de gestion d’Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC) pour donner plus d’habiletés aux ménages bénéficiaires.

Par ailleurs, des supports de communication tels des boîtes à images, des messages audio et des téléfilms animés traduits, selon les zones d’intervention, en langues locales, ainsi que du matériel roulant (motos et véhicules de type 4×4), sont progressivement remis aux structures d’encadrement dans le cadre du renforcement de leurs capacités matérielles en vue d’un suivi régulier des bénéficiaires.

La mise en œuvre des Filets Sociaux Productifs, mesure phare du Programme Social du Gouvernement, ce n’est donc pas seulement donner de l’argent cadeau ou du poisson ; c’est surtout apprendre à pêcher à plusieurs de nos concitoyens pour les sortir de l’extrême pauvreté.

Sercom UGP-FSP