MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE

Agences de paiement

De concert avec la Banque Mondiale, l’Unité de Gestion du Projet Filets Sociaux Productifs (UGP-FSP), au titre de la phase pilote, a pris l’option d’expérimenter le Mobile Money (paiement électronique) comme mécanisme de paiement des allocations trimestrielles aux bénéficiaires de la phase pilote du projet.

Pour elle, en effet, la croissance et la vitalité du marché financier que connait notre pays s’accommodent de l’utilisation des mécanismes innovants offerts par l’économie numérique. Aussi, est-elle d’avis que l’inclusion financière via le transfert électronique est une opportunité dont il ne faut pas priver le milieu rural, au seul préteste de la prévalence de l’analphabétisme.

Ainsi, ce sont 5000 ménages bénéficiaires repartis entre 56 villages de trois (03) régions (17 villages pour le Gbêkê, 7 villages pour Kabadougou et 32 villages pour le Tonkpi) des zones Centre, Nord et Ouest qui profiteront, via ce mode de paiement, de cette allocation trimestrielle du Gouvernement estimée à 36 000 fr CFA.

C’est dans ce contexte qu’un opérateur de téléphonie mobile de la place a été choisi comme l’opérateur de paiement. Une convention a donc été signée avec l’entreprise concernée à l’effet de procéder auxdits paiements. Pour ce faire, il a consenti à offrir gracieusement des téléphones portables et des cartes SIM aux 5000 bénéficiaires concernés.

A ce propos, un dispositif d’information, de formation et de sensibilisation des récipiendaires est mis en place pour contribuer au renforcement de capacités des concernés afin de les rendre autonomes face aux contraintes liées aux opérations de retraits selon le protocole établi par l’opérateur. L’idée est de les rendre capables de remplir tout seul et sans assistance les formalités liées audit protocole afin de les mettre à l’abri des risques d’erreurs et d’arnaques.

Ce mécanisme de paiement, au-delà de ces contraintes liées à manipulation du téléphone et à la maîtrise des différentes syntaxes de l’opérateur, qui seront minimisés avec le temps, présente des gages de sécurité et de traçabilité des opérations. C’est pourquoi, le principe de le maintenir pour la phase de passage à l’échelle du projet qui prévois 30 000 ménages bénéficiaires supplémentaires, a été acquis suite à des discussions avec le bailleur.

 

                                                                                                                           Service de Communication du Projet