Mécanisme de ciblage

Dans le milieu rural comme dans le milieu urbain, les ménages bénéficiaires du Programme Filets Sociaux Productifs sont retenus selon une approche rigoureuse et participative. En effet, en tenant compte du fait que les ressources mobilisées ne permettent pas de prendre en compte tout le monde ici et maintenant de ciblage, une méthodologie a été arrêtée en liaison avec la Banque Mondiale, en vue d’encadrer le processus de sélection des ménages en intégrant les principes de transparence et d’objectivité.

Ainsi, en ce qui concerne le milieu rural, la méthodologie retenue se décline en trois (03) étapes :

  • D’abord, la sélection des zones d’intervention du projet sur la base du niveau de pauvreté, et ce, selon les statistiques officielles. A cette étape, pour le choix de la région, le taux de pauvreté de la région doit être supérieur à la moyenne nationale en milieu rural qui est de 56,8%. Une fois ces régions sélectionnées, il est procédé à la détermination du nombre de villages par région, selon une approche basée sur les poids. Ainsi, un tirage aléatoire est effectué pour chaque région, en présence des responsables communautaires, pour choisir les villages au sein de la région.
  • Ensuite, la conduite d’une enquête auprès des ménages. A l’intérieur des régions qui satisfont le critère d’éligibilité du premier niveau et sur la base des villages retenus, il est procédé à une enquête approfondie pour déterminer le taux de pauvreté effectif et la cartographie des pauvres ; ce qui permettra d’avoir la liste des ménages pauvres dans les villages retenus.
  • Enfin, une consultation communautaire est réalisée pour vérifier et valider la liste des ménages retenus à l’issue de l’enquête, avec les communautés elles-mêmes ainsi que le corps préfectoral. Cette dernière étape permet d’allier l’approche statistique et une approche pragmatique pour s’assurer que les ménages qui sont retenus correspondent effectivement aux plus défavorisés du village et sont légitimes au sens de la communauté dans laquelle ils vivent, à recevoir cette aide sociale. Elle permet de corriger d’éventuelles erreurs et d’extraire par exemple, certains ménages répondant aux critères, mais recevant des transferts réguliers conséquents de parents ou d’enfants.

En milieu urbain, pour le choix des bénéficiaires,

On commence d’abord par mettre en place  des comités d’organisation dans les quartiers bénéficiaires. Ces comités sont composés de personnes qui connaissent bien leur quartier et qui sont capables de reconnaître parmi ses habitants, les familles les pauvres. Il s’agit des : chefs de communautés, chefs religieux (Imam, prêtre, pasteur…), présidents d’associations de jeunes ou de femme, infirmiers, directeur d’école…

Ensuite, les parties prenantes des différents comités locaux de ciblage dressent une liste de ménages pré-éligibles, considérés comme les plus pauvres du quartier, et que le programme peut aider prioritairement.

Enfin, comme dans le milieu rural, on procédera à la conduit de l’enquête PMT auprès des mémages figurant sur la liste dressée par les comités locaux de ciblage pour retenir les ménages éligibles au programme.

NB : Un ciblage administratif reste possible à la discrétion des services compétents en fonction de l’urgence du contexte ou de l’ampleur des besoins.

En définitive, pour être éligible au Programme Filets Sociaux Productifs, les ménages doivent satisfaire les conditions ci-après : (i) Etre identifié comme résident permanent dans une localité de la zone d’intervention du projet ; (ii) Etre pré-identifié comme un ménage éligible en raison de sa situation d’extrême pauvreté après l’enquête ménage ; (iii) Avoir en son sein au moins un enfant de 0 à 15 ans ou une femme enceinte au moment de l’enquête, car il s’agit d’investir prioritairement dans la petite enfance ; (iv) Etre confirmé par la communauté de son milieu de résidence, comme un ménage en situation de pauvreté extrême ou un cas particulièrement vulnérable du fait de l’âge, d’un handicap ou toute autre situation de vulnérabilité ; (v) Se faire également enregistrer par le projet dans la base de données des paiements électroniques.

Sercom UGP-FS