MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE

Présentation

 

Le Projet Filets Sociaux est une initiative du Gouvernement ivoirien avec l’appui technique et financier de la Banque Mondiale. En effet, dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Protection Sociale (SNPS), le Gouvernement a obtenu de la Banque Mondiale, un financement de 50 millions de dollars US, soit 25 milliards de francs CFA pour la mise en ouvre de ce projet.

Intervenant dans un contexte de justice sociale et de répartition équitable des fruits de la croissance économique enregistrée ces dernières années, le but du projet est de contribuer à la réduction du taux de pauvreté actuel (46% selon l’INS), à travers un renforcement du niveau de consommation des ménages bénéficiaires, tant du point de vue de l’alimentation que de l’accès aux service sociaux de base.

Le projet est mis en œuvre dans le milieu rural, en raison de son taux de pauvreté élévé (58,6% contre 35,9% en milieu urbain), précisément dans les zones Centre, Nord et Ouest, présentées par l’Enquête du niveau de vie des ménages (ENV 2008 et 2015) comme celles enregistrant les taux de pauvreté en milieu rural les plus élevés .

Ce projet consiste à octroyer gracieusement, jusqu’en 2020, une allocation trimestrielle d’un montant de 36 000 F CFA à 35 000 ménages pauvres, identifiés comme étant les plus pauvres parmi les pauvres.

En marge de ces transferts monétaires, le projet prévoit, pour ces ménages bénéficiaires, des mesures d’accompagnement visant à faciliter leur inclusion sociale avec des mesures de sensibilisation qui renforcent leur qualité de vie et leur autonomisation par la promotion de l’inclusion productive.

Comme tout projet de ce type, la mise en œuvre du Projet Filets Sociaux Productifs est prévue en deux (02) phases : (i) une phase pilote qui porte sur un échantillon de 5000 ménages sur les 35 000 prévus par le projet et (ii) une phase de passage à l’échelle qui prévoit la prise en compte des 30 000 bénéficiaires restants.

   Service de Communication du Projet